Logo

Album Review: The Theory Of Joy

Philippe Vincent, Jazz Magazine

Avril 2016

Nouveauté. S'il n'est pas très connu en France, Ian Shaw est presque une gloire national en Grand-Bretagne. Comédien et animateur radio, ce Gallois qui est d'abord pianist et chanteur (il fut primé à deux reprises aux BBC Jazz Awards) a depuis longtemps fait du jazz son champ d'investigation et d'expression, loin des crooners sirupeux et des vedettes de shows télé. Ses enregistrements sur le label Milestones et ses collaborations avec Cedar Walton, Lew Soloff our Mark Murphy (dont son style se rapproche) ont montré au fil des disques son attachement à une musique qui lui a fait rencontrer une partie du gotha du jazz. Et pour l'accompagner, c'est à la formation de base piano-basse-batterie qu'il revient pour ce nouvel album au repertoire très varié. David Bowie, Jacques Brel, Traffic, mais aussi Joni Mitchell (à qui il consacra tout un disque) ou Mel Tormé se côtoient ici sans heurts grâce au talent du chanteur qui signe également trios compositions de belle facture. Après plus d'une douzaine d'albums, il serait temps de découvrir Ian Shaw de ce côté de Channel.